Venise le pont des soupires.

A l’intérieur, c’est un corridor double séparé par un mur, les prisonniers pouvaient se croiser sans pouvoir se voir, ni se parler